La veine des Bordelais

Aller en bas

La veine des Bordelais

Message  Admin le Dim 5 Oct - 20:03




Gourcuff et les Girondins n'ont pas eu la partie facile. (Maxppp) Les Girondins sont vraiment bien placés pour comprendre le sentiment qui doit animer les Merlus. Trois jours après avoir subi injustement la loi de la Roma en Ligue des Champions, les coéquipiers de Yoann Gourcuff, de retour au Moustoir face à l'équipe dirigée par son père Christian, ont fait payer les Bretons. Un schéma complètement inversé car cette fois, ce sont les Lorientais qui ont copieusement dominé durant la première heure de jeu, obligeant les Girondins à reculer.

D'entrée de jeu, Saïfi place la première banderille (3e) mais c'est réellement Gameiro qui se montre le premier à son avantage. Sa pointe de vitesse lui permet de faire des ravages dans une défense girondine principalement malmenée sur son côté gauche, occupé par Tremoulinas. L'ancien Strasbourgeois obtient le premier corner de la rencontre. Sur celui-ci, Jouffre sert Jallet dont la tête oblige Valverde à s'employer (9e). Jouffre a compris et se déchaîne. Il s'échappe sur la droite, fixe Tremoulinas et place une belle frappe détournée par Valverde (19e). Il trouve ensuite Gameiro qui s'offre un boulevard dans le dos de la défense, sert Ayew qui manque sa reprise, mais il n'abdique pas et frappe hors cadre (23e).

Et Fernando a surgi

En cette première période, les Bordelais, si étincelants pendant une heure contre l'AS Roma et qui parlaient après coup de "mi-temps référence" sont aux abonnés absents dans le jeu et n'existent que sur des bribes d'occasions comme sur cette tête non cadrée d'Obertan (10e) ou cette frappe de Cavenaghi (35e). C'est peu mais cela ne les empêche pas de rejoindre les vestiaires sans avoir encaissé le moindre but. Un bilan vraiment heureux tellement ils auront été étouffés par les hommes de Christian Gourcuff.

A la reprise, la physionomie de la rencontre n'est guère modifiée. Cela débute néanmoins par une frappe de Fernando (48e). Un mauvais présage pour les locaux qui ne le savent pas encore. Les Merlus sont même logiquement récompensés de leurs efforts lorsque suite à un corner, Gameiro gagne son duel avec Jurietti, remet vers Ciani qui reprend acrobatiquement pour l'ouverture du score (1-0, 59e). Au-lieu de valider les bonnes intentions bretonnes, ce but va marquer la fin de leurs bonnes intentions.

Car dans la foulée, les Girondins se remuent enfin. Et cela paye quasi immédiatement. Gourcuff donne à Fernando qui, tel un filou, place une frappe du pointu qui échappe à un Audard pas vraiment impeccable (1-1, 67e). Le cauchemar ne fait que commencer car deux minutes plus tard, le Brésilien remet ça. D'une même position axiale, d'une vingtaine de mètres, il place une frappe au premier poteau (2-1, 69e). Incroyable scénario pour des Merlus abasourdis par ce retournement de situation.

Il ne s'en remettront jamais. "On a marqué, on a arrêté de jouer et on s'est fait rattraper. Ils n'ont même pas haussé leur niveau de jeu", tranche Ciani au micro de Foot +. De son côté, Fernando, expliquait que le choix des frappes lointaines était délibéré. "C'était fermé derrière, c'était difficile de trouver des espaces entre les lignes, il fallait essayer autre chose. On a trouvé la solution et on a gagné", jubilait-il. Un succès particulièrement heureux qui permet aux joueurs de Laurent Blanc de pointer le bout de leur nez vers les premières places. Et d'oublier un peu plus leur cauchemar européen.

Admin
Admin

Messages : 93
Date d'inscription : 21/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://fifa09-tournament.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum